← Retour← Retour
← Retour← Retour

Le communicant interne, un profil atypique

Publié le 
16/7/2019

Lors de la récente soirée de célébration des 30 ans de l’Afci (l’Association française de la communication interne), Ingrid Maillard, présidente de l’association, a dressé un portrait* affuté du responsable de communication interne d’aujourd’hui.

Quelques marqueurs d’identité :

-      On ne naît pas communicant interne ; on le devient, et souvent après avoir suivi un parcours atypique.

« Lorsque le professionnel réalise, parfois après plusieurs changements de postes, que c’est là son métier, il témoigne bien souvent du sentiment d’avoir trouvé sa place. »

-      Le communiquant interne est très impliqué et attaché à sa fonction. Il estime qu’il a une place centrale dans l’organisation, entre les dirigeants, les managers et les salariés.

-      Le communicant interne est très souvent… une communicante : 83% des responsables de communication interne sont des femmes.

Mais le communicant interne doit aussi faire face à quelques frustrations :

-      Une large moitié (54%) estime que les moyens budgétaires ne sont pas à la hauteur des ambitions.

-      Beaucoup souffrent de process de validation lents et lourds.

-      Pour autant, 88% sont satisfaits de leur autonomie dans le travail !

* basé sur une étude réalisée par l’Afci & Occurrence en avril 2019, sur 367 répondants

Plus de photos

No items found.
← Retour← Retour